DEF DEMOCRATIE

Le terme « démocratie » est un terme qui appartient à la typologie des régimes politiques et renvoie à l’antiquité grecque de deux manières, par la langue (étymologie) et par l’histoire.

Etymologie :est emprunté au grec « dêmos / kratos » (dêmockratia, pas avant 430 avt JC, le mot apparaître au Vème s. avt JC chez Thucydide l’historien pour l’opposer à l’oligarchie/oligarkhia) par l’intermédiaire des traductions latines des textes d’Aristote : dêmos = territoire partagé puis peuple / kratos = souveraineté = mise en œuvre de la souveraineté du peuple. A distinguer de « archè » qui désigne plutôt le commandement et se retrouve dans monarchie (monarkhia = pouvoir d’un seul) et oligarchie. Cela traduit d’ores et déjà l’idée que le peuple ne saurait se commander à lui-même puisqu’il est déjà l’ensemble des citoyens (il ne saurait se séparer de lui-même pour être au-dessus de lui-même) mais qu’il détient par l’assemblée une domination collective et globale. Arche et kratos désignent tous deux une forme de pouvoir mais dans un cas ce pouvoir est personnel, concentré dans les mains d’un seul ou de quelques uns qui commandent aux autres, avec une connotation péjorative (tyrannie, monarchie, oligarchie) et dans l’autre cas il est réparti justement entre les membres du peuple (l’eunomiade Solon, l’ordre juste, au Vième, préparera l’isonomiade Clisthène, l’ordre égal, qui elle-même préparera la démocratie au Vème, le maître étant alors la loi commune et non la volonté de puissance, il y a absence de privilèges, de pouvoir supérieur à celui des autres).

DEF à retenir = type d’organisation politique où c’est le peuple (l’ensemble des citoyens sans distinction de naissance, de richesse ou de compétence) qui détient ou contrôle le pouvoir politique.

# absolutisme, aristocratie, autocratie, césarisme, despotisme, dictature, fascisme, monarchie, oligarchie, royauté, totalitarisme

Donc la souveraineté appartient au peuple. C’est dans une pièce d’Eschyle intitulée Les Suppliantes que les 2 termes sont rapprochés pour la 1ère fois et dans une pièce d’Euripide portant le même titre que l’on trouve cette réplique de Thésée en réponse à la question d’un messager de Thèbes :

« - Quel maître en ce pays commande ?

- Dès le premier moment tu es dans l’erreur, étranger, en cherchant ici un tyran. Notre ville n’est pas au pouvoir d’un seul homme. Elle est libre. Son peuple la gouverne. Ses chefs sont élus pour un an. L’argent n’y a nul privilège. Le pauvre et le riche ont les mêmes droits ».

De la science à plein pot ! |
Mineralurgie |
Nous, Aides et assistantes ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | JB et son stage d'ingé
| Cours de Mathématiques de 6...
| Cours de Mathématiques de 5...